• identi10

    identi10

  • Qui je suis !
    -------------------------------------------
  • " L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -

    ---------------------------------------------

    ---------------------------------------------
  • hobbies

    ----------------------------------------

  • Sondage

    Merci de donner votre avis ! Ce blog vous semble :

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

  • Votre attention svp !

    Certaines marques , images et vidéos qui sont présentes sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs . Si vous notez des infractions sur mon blog , je m'en excuse . Merci de m'avertir pour que je puisse régulariser . Pour ce qui est de mon travail (textes , photos , croquis ...) , ils sont libres de droit . Eric G ------------------------------------------

    Cliquez ici

* Pourquoi n’avons-nous aucun souvenir de notre vie antérieure ?

Posté par Eric G le 27 mars 2012

Pour une écoute AUDIO de cet article , ouvrez le volume de vos haut-parleurs . Surlignez et copiez le texte de l’article . Puis , cliquez sur l’icône en dessous ( Acapela Box ) et collez le texte dans la fenêtre qui apparaîtra . Choisissez enfin la langue et appuyez sur LISTEN .

* Pourquoi n'avons-nous aucun souvenir de notre vie antérieure ? dans Liberté de penser ani_166

libertdepenser dans Liberté de penser

La mémoire humaine est temporaire .

La réincarnation serait l’une des voies possible après la mort . Elle offrirait à notre esprit la possibilité d’expérimenter une nouvelle vie afin que nous puissions poursuivre notre évolution spirituelle . Par ce processus , il serait alors possible que nous ayons eu des vies successives . Si tel serait le cas , pourquoi ne gardons-nous aucun souvenir de notre vie passée ?

A cette question  , je vais tenter d’apporter quelques éléments de réponses .

Pour commencer , dire que le point faible de la réincarnation serait l’absence de souvenir , n’est pas un avis partagé par tout le monde . Il y a des gens qui prétendent avoir des souvenirs de leur vie antérieure . Ainsi , ils se souviennent de certains lieux , de certains évènements , de certaines identités … avec cette sensation forte du déjà vécu . Cependant , si certains témoignages demeurent troublants , d’autres sont complètements fantaisistes .

Mais pourquoi les témoignages de ceux qui se souviennent de leur vie antérieure sont-ils exceptionnels ?

Seraient-ce les résidus de la conscience que certaines personnes garderaient en réminiscence de leur vie passé ?

La bivalence de notre sphère de vie  .

Pour essayer de comprendre le processus de l’oubli , il me faut rappeler certains faits . Pour commencer , nous savons tous que la vie est source d’action . Dans cette vie Terrestre qui est la nôtre et qui n’est pas indéfinie  , il existe un cycle remplissant deux fonctions principales :

  • une période d’activité ,
  • une période de repos .

Ces périodes d’activités et de repos se renouvelles perpétuellement et cela jusqu’à épuisement du corps organique .

Ainsi , nous n’échappons pas à cette lois qui régit l’existence : toute action implique une réaction .

Aussi , si notre Moi agit sur notre entourage , notre entourage réagira lui aussi sur notre Moi . Cette perpétuelle action /réaction  constitue notre expérience humaine durant toute la vie .

Notre Moi se tient au beau milieu de ce que j’appelle notre  » sphère de vie  » . Il est le centre de ce qui nous environne et il se trouve en réalité entre 2 mondes :

  • le monde interne conflictuel du ça et du Surmoi ,
  • le monde externe du visible et de l’invisible  ,
  • le monde de l’action et de la pensée ,
  • le monde des effets et des causes , 
  • le monde physique et spirituel   .

De par l’observation et l’expérience quotidienne que nous avons  , nous pouvons en déduire que nous sommes une conscience entre 2 mondes :

  • le monde  inférieur ( relatif aux décisions imparfaites ) ,
  • le monde supérieur ( relatif aux décisions qui tendent à la perfection ) .

On peut ainsi dire que notre  » sphère de vie »  humaine ( dont notre Moi constitue la conscience )  se composerait de deux demi-sphères :

  • une sphère physique imparfaite qui est relatif à notre univers extérieur ( la réalité , les conflits … ) .
  • une sphère spirituelle parfaite  qui est un idéal du Moi dans la nature ( sans elle , il n’y aurait pas d’harmonie ) .

Dans notre sphère de vie , si toute action entraine une réaction , avec des composantes parfaites et imparfaites constituant notre expérience , quel serait le rôle de notre mémoire ?

Durant notre expérience humaine , notre mémoire a pour faculté de se souvenir . Dans notre cerveau , les images cérébrales sont des panoramas mouvants qui ont trait aux événements de notre vie  . Toutes nos images et tous nos souvenirs sont amenés à notre conscience par les canaux de la perception , du sentiment ou de l’émotion . Cependant , ses images et ses souvenirs ne sont pas enregistrées de manières parfaites . On peut quand même partiellement les faire revivre et ils ne seront qu’un faible écho imparfait de notre vécu . Les objets ( cad les moyens utilisés ) de ce processus peuvent changer ou disparaître . Les sentiments et les émotions peuvent se modifiés . Dans notre mémoire , rien n’est expérimenté conformément aux originaux de notre vécu .

Puis , quand une pulsion mentale éveille l’écho de notre expérience passée , le résultat en est le souvenir. Si , par un effort de volonté , nous retrouvons la chaîne des expériences ou des émotions , c’est un rappel de la mémoire . Néanmoins , le rappel exact d’un fait est impossible et le souvenir n’est jamais que partiel et approximatif . Tout cela appartient à l’aspect physique de notre mémoire .

La mémoire physique est donc la consignation des événements passagers . Elle n’est pas co-étendue avec toute l’expérience humaine . 

Ainsi , deux faits sont à mettre en évidence  :

  • Dans la sphère physique , la mémoire se détériore .

Notre cerveau est l’organe de notre mémoire physique . Tout changement dans sa structure ou tout trouble dans son fonctionnement atteint ou détruit notre mémoire . Par exemple , certaines maladies font perdre presque tout souvenir du passé .  Dans certains cas , la mémoire peut revenir que graduellement , mais la fonction normale de notre cerveau peut se retrouver complètement suspendue et une sorte de démence peut apparaitre .
L’absence de mémoire chez les vieillards est bien caractéristique de ce phénomène de détérioration . La mémoire se refuse à noter de nouvelles impressions . Les choses de la veille sont oubliées , tandis que les souvenirs douloureux ou joyeux de la jeunesse sont réveillés par de simples flashs  .

A terme , l’homme redevient comme un enfant sans défense , plus ou moins débile , n’aspirant qu’au repos et qu’au sommeil .

Vraiment , n’oublions-nous pas beaucoup plus que nous ne retenons des détails de notre vie sur Terre ? Ce qu’il y a d’étonnant , ce n’est pas que nous puissions nous rappeler ces quelques faits qui subsistent en notre mémoire , mais surtout que nous oublions tant d’expériences qui disparaissent complètement du champ de notre souvenir .

De notre vivant , si la mémoire faiblit au fur et à mesure que le cerveau dégénère , comment en serait-il autrement après la mort ?

Si l’histoire de la vie d’un homme dont le nombre des années le font retomber en enfance et le privent du souvenir, comment serait-il possible , lorsque le cerveau est décomposé et retourné en poussière , qu’il accomplisse encore une fonction qu’il était prédestiné à perdre avant la mort  ?

  • Dans la sphère spirituelle , la mémoire est définitive .

Conjointement à notre mémoire physique , il existe une mémoire spirituelle qui elle fixera toutes fortes expériences vécues sous forme d’acquis définitifs . Ces expériences laisseront de puissantes traces qui marqueront l’identité ne notre esprit  .

Voici un exemple imagé . Vous connaissez sûrement la fameuse  fable de Jean de la Fontaine :  » La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf  » . Dans cette fable , il est question d’une grenouille qui est envieuse de la taille imposante d’un boeuf et qui veut lui ressembler . Pour cela , elle pécore à n’en plus finir , finit par enfler , si bien qu’elle en perd la vie .
Le tableau dépeint dans cette fable est une des caractéristiques imparfaites de notre condition humaine : être envieux des autres  . Si nous nous retrouvons dans cet exemple , l’expérience de ce comportement avec toutes ses conséquences serait vécue dans notre sphère imparfaite et sa mémorisation se ferait dans notre mémoire physique .

Maintenant , nous pouvons prendre conscience que cette expérience peut devenir désastreuse et nous pouvons en tirer des enseignements  . Il est question de ce besoin qui consiste à vouloir paraître d’un rang plus élevé que celui qu’on occupe et de cette jalousie , de ce caractère envieux , menant sur des chemins fâcheux  .  Si telle serait notre réflexion et qu’on en déduirait qu’il serait plus sage d’accepter ce qu’on est , avec humilité , alors c’est notre mémoire spirituelle qui mémorisera cette avancée pour que nous puissions grandir .

Tout cela pour dire que la mémoire spirituelle appartient à l’esprit et sur elle le temps n’a pas d’action . Elle fait partie de nous-mêmes , de notre Moi qui ne cesse d’évoluer . Elle appartient à notre personnalité dans le temps . Il s’agit d’une mémoire des acquis , dont l’enregistrement est permanent et appartient au domaine de l’intuition , au titre des possessions durables de l’esprit .

Une partie de la conscience est limitée .

Le corps physique constitue le véhicule des nos actions et de nos expériences . A la mort du corps , toute matière est rejetée et notre Moi libéré se retrouve avec ses moyens de communication familiers détruits ( cad notre cerveau physique , organe de la mémoire physique ) . Il ne restera plus qu’un précipité confus dans notre conscience , des souvenirs d’expériences sur Terre qui seront appelés à disparaître .

Notre Moi entrant maintenant dans une nouvelle phase d’existence , devra épuiser ou expérimenter les aspects positifs ou négatifs de notre vie terrestre . Si notre Moi est appelé à revenir sur terre , il ne restera rien de notre vie antérieure , sinon des résidus . Notre corps ancien ayant été détruit , il ne subsistera rien de notre personnalité passée . L’expérience se fond à notre conscience .  La réminiscence a dissout nos souvenirs dans l’oubli , pour n’en conserver que l’essence , comme mobiles et intuitions en tant que guide futur . Les acquis , sous forme d’avancées spirituelles , appartiennent désormais à notre esprit .

Notre conscience est bien plus large et plus profonde que notre mémoire . Notre conscience représente l’expérience tandis que notre mémoire représente la forme et les détails .

Ainsi la mémoire personnelle physique diffère complètement de la mémoire individuelle spirituelle . 

Au cours de notre voyage de réincarnation , notre esprit n’est jamais alourdie et chargée des acquisitions constantes de notre mémoire . 

Conclusion :

Ainsi donc , si la réincarnation est la porte futuriste de notre esprit , il n’y a pas la moindre raison de supposer que notre mémoire attachée aux circonvolutions et aux développement de notre cerveau ( détruit au fil de nos morts successives ) , s’attache à notre Moi . Notre Moi sera maintenant incarné dans un autre être vivant , à un autre moment , et possédera un nouveau cerveau . En ce qui concerne la mémoire , celle-ci sera une nouvelle création . Pour ce qui est de notre identité personnelle physique précédente , cette personnalité là aura été anéantie .

Quand le plan de notre conscience change après la mort physique , notre mémoire se révèle comme étant de caractère essentiellement matériel et temporaire . Elle n’est pas du tout indispensable à l’existence , à l’expérience et à notre conscience individuelle .

Dans une nouvelle vie , le nouvel être que nous deviendrons aura subit en quelque sorte un  » reset « . Ceci afin de vivre et de connaitre d’autres expériences qui mèneront notre esprit à s’imprégner d’autres valeurs qui seront gardées dans notre mémoire spirituelle pour notre perfection spirituelle .

Ne plus avoir conscience des vies passées pour mieux nous réaliser dans notre nouvelle vie , telle est la règle de base .

Pour terminer , j’aimerais ajouter ceci : la Terre n’est qu’un passage transitoire d’évolution pour l’esprit , essentiellement pour l’esprit qui a besoin de se purifier . Je pense qu’un esprit suffisamment évolué ne reviendra pas forcément dans ce monde de brute et dans cette matière grossière qu’est le corps humain . Il ne reviendra pas non plus dans un animal de chaire dépourvu de conscience comme on le croit si souvent , à tord . Non , l’esprit évolue et ne régresse pas .

L’univers est suffisamment vaste et peuplée de vie pour que l’esprit puisse se réincarner librement avant sa fusion définitive dans La Lumière Cosmique de l’Etre Suprême .

Bonne réflexion !

Laisser un commentaire

 

vacanceschatel |
Faire de sa passion son mét... |
faites un tour dans mon jardin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Naruto ,Manga et encore Man...
| patchwork
| helicoptere luchon 2