• identi10

    identi10

  • Qui je suis !
    -------------------------------------------
  • " L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -

    ---------------------------------------------

    ---------------------------------------------
  • hobbies

    ----------------------------------------

  • Sondage

    Merci de donner votre avis ! Ce blog vous semble :

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

  • Votre attention svp !

    Certaines marques , images et vidéos qui sont présentes sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs . Si vous notez des infractions sur mon blog , je m'en excuse . Merci de m'avertir pour que je puisse régulariser . Pour ce qui est de mon travail (textes , photos , croquis ...) , ils sont libres de droit . Eric G ------------------------------------------

    Cliquez ici

* Le gonflage d’un moteur

Posté par Eric G le 4 juin 2011

* Le gonflage d'un moteur dans Dossiers techniques

Arbeitsweise_Zweitakt dans Dossiers techniques

 Avis aux amateurs !

Attention :

« Gonfler » un moteur n’est pas à la portée de tous ! En effet , « trifouiller » dans le ventre de cette mécanique , c’est la faire prendre un sérieux risque surtout si on ne s’y connait pas  . Il faut être un bon technicien pour se lancer dans ce domaine , connaitre parfaitement le fonctionnement d’un moteur et disposer d’un outillage adéquat .

Et puis , c’est seulement dans certains cas ( compétitions par exemple ) , que le coût et le travail exigés par un « gonflage » moteur peut se justifier .

Tous les moteurs ne peuvent pas être améliorés

Il serait sage de tenter une telle expérience que sur des moteur à hautes performances ou ceux destiné à la compétition . Les moteurs à hautes performances sont parfois conçus pour offrir des conditions de départ plus propices au « gonflage » .
De plus en plus , la conception des moteurs actuels rend plus délicat toute amélioration ultérieure . De légères retouches ( polissage , ajustement des pièces … ) peuvent cependant optimiser les performances .

 

Voici quelques « trucs »

  •  l’hélice : en avion , il est préférable d’avoir plus de couple que de puissance ( sauf quand il s’agit de vitesse ) . Pour davantage de traction , il est préférable d’utiliser une hélice plus grande , mais avec moins de pas , et vice versa . A dimensions égales ( pas et diamètre ) , une hélice à pales fines et étroites peut donner , avec un même moteur , un régime supérieur en tours/minute . Pour plus de traction , les pales devront être plus larges .
  •  le carburant : pour obtenir plus de puissance , on peut utiliser un pourcentage de nitrométhane élevé . Si le moteur détonne , on peut placer un joint de culasse plus épais pour diminuer légèrement la compression . On gagnera alors un gain de puissance supplémentaire avec une hélice bien adaptée .

( Attention : le régime , la consommation et le niveau sonore seront plus importants ) .

  •  le pot d’échappement : une bonne combinaison coude-résonateur peut améliorer la puissance d’un moteur ( amélioration évacuation des gaz , meilleur remplissage du cylindre … ) .

La longueur et le diamètre (plus large) de l’échappement donne un meilleur régime  moteur . Plus il est long , plus le régime optimal sera bas , et vice versa .
II existe aussi d’autres systèmes comme les « mini pipes » qui génèrent des augmentations de puissance .

  •  le carburateur : le choix d’un carburateur plus gros peut faciliter l’injection d’un maximum de carburant ( brûlage plus important ) .

On peut également modifier le diamètre de la guillotine , une pompe à carburant est parfois nécessaire car il y a une baisse de la succion du combustible .

  • les lumières : ce sont les ouvertures présentes sur la chemise du cylindre . Leurs profils et leurs emplacements influent directement sur les performances du moteur .

Sur certains moteurs , rehausser la partie supérieure de la lumière d’échappement de quelques dixièmes de millimètres peut améliorer le rendement .
Pour les lumières d’admission , cela demande des connaissances et l’opération devra être confiée à un expert . Cela aura pour effet d’améliorer le passage des gaz .

  • le carter : les améliorations peuvent s’obtenir par le polissage intérieur d’une fenêtre située sous le carburateur et par lequel pénètre le mélange . On obtiendra une concordance parfaite entre la lumière avant et l’ouverture correspondante du carter .  La zone interne du conduit peut être aussi arrondis .

Certains préparateurs font aussi ce qu’on appelle « l’effet turbo ». Cela consiste à pratiquer des rainures radiales sur la face arrière du vilebrequin , en forme de demi-lune . On améliore ainsi le passage du mélange vers le carter .

  • la bielle : pour opposer moins de résistance à la rotation , on peut le « raboter » pour donner à son arbre la forme d’une lentille biconvexe au lieu du profil carré classique .
  • l’allègement : culasse , bielle , piston , boulons … , subissant un allègement faite par des mains expertes ,  peuvent également améliorer le rendement .

Il existe aussi des ensembles chemise-piston spéciaux à haut rendement . Leur coût est cependant élevé .
Vous avez enfin une autre possibilité ( si les conditions le permettent ) , celle de changer de moteur pour une cylindrée supérieure . La performance recherchée sera sûrement au rendez-vous .

Allez ! … soyez sage et raisonnable !

Bon vol  .

Laisser un commentaire

 

vacanceschatel |
Faire de sa passion son mét... |
faites un tour dans mon jardin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Naruto ,Manga et encore Man...
| patchwork
| helicoptere luchon 2