• identi10

    identi10

  • Qui je suis !
    -------------------------------------------
  • " L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -

    ---------------------------------------------

    ---------------------------------------------
  • hobbies

    ----------------------------------------

  • Sondage

    Merci de donner votre avis ! Ce blog vous semble :

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

  • Votre attention svp !

    Certaines marques , images et vidéos qui sont présentes sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs . Si vous notez des infractions sur mon blog , je m'en excuse . Merci de m'avertir pour que je puisse régulariser . Pour ce qui est de mon travail (textes , photos , croquis ...) , ils sont libres de droit . Eric G ------------------------------------------

    Cliquez ici

* Initiation à la voltige

Posté par Eric G le 31 mai 2011

* Initiation à la voltige dans Avion

logo_v10 dans Avion

Initiation à la voltige

Voici quelques figures acrobatiques de base et des « conseils » pour les exécuter  .  emoticone
La boucle

boucle10

1 – toujours attaquer la boucle face au vent , les ailes bien à l’horizontale – tirez la profondeur bien cabrée
2 – juste avant d’aborder le sommet de la boucle , diminuer les gaz presque au ralenti
3 – maintenez la profondeur en cabrée
4 – relâchez un peu le cabré
5 – avant le bas de la boucle , remettez les gaz à fond
Le vol sur le dos

vol_su10

1 – 2 – en vent arrière , abordez la mise sur le dos comme pour une boucle mais en effectuant qu’une demi-boucle – tirez la profondeur bien cabrée
3 – au sommet , conservez suffisamment de gaz et relâchez la profondeur
4 – poussez le manche en piqué pour maintenir le vol horizontal sur le dos
Pour ressortir du dos , faites un demi tonneau .
Le tonneau

tonnea10

1 – entamez la figure à pleins gaz , vent de face
2 -cabrez légèrement , relâcher – ailerons à fond à gauche
3 – maintenez ailerons à fond à gauche , prêt à revenir au neutre
4 -retour en vol normal avec un léger cabré si nécessaire
Les actions sur la profondeur (le cabré) au début et à la fin ont pour but de compenser le piqué lors du passage en vol dos .
Le renversement

renver10

1 – mettez plein gaz , vol horizontal , face au vent
2 – tirez en cabré , maintenir plein verticale en montée en dynamique sur la profondeur
3 – poussez la dérive plein à gauche
4 – lorsque l’avion se trouve nez en bas dans une position verticale , mettre le moteur au ralenti
5 – tirez en cabré pour remettre l’avion sur une une trajectoire horizontale
6 – remettre les gaz
L’immelman

immelm10

1 – l’avion vole horizontalement , pleins gaz , face au vent
2 – cabrez (tirez) pour faire une demi boucle
3 – ramenez la profondeur au neutre et faire un demi-tonneau (ailerons à fond) légèrement avant le sommet de la boucle pour que :
4 – l’avion repasse en vol normal horizontal
Double Immelman

immelm11

1 – entrée
2 – mettez la profondeur en cabré pour une demi-boucle
3 – ramenez la profondeur au neutre et faites un demi-tonneau
4 – sortie horizontale à pleins gaz
5 – ramenez les gaz au ralenti . Laissez filer l’avion en vol horizontal pendant environ une seconde
6 – faites une demie-boucle inverse . Gardez le manche de profondeur en piqué jusqu’à la fin de la figure
7 – appliquez les ailerons à fond à droite ou à gauche pour effectuer un demi-tonneau
Ramenez la profondeur au neutre
8- l’avion étant revenu sur la trajectoire d’entrée , on remet les gaz
La vrille

vrille10

1 – l’avion se dirige en vol horizontal , vent de face
2 – réduire totalement les gaz . L’avion aura tendance à piquer . Il faut s’y opposer en cabrant ; plus il s’enfonce , plus vous cabrez . Bien évidemment , il arrivera un moment où il décrochera .
3 – juste avant ce décrochage ,  il faut braquer , la dérive à fond à gauche . Ne relâchez pas le cabré (la profondeur). Avec cette manoeuvre , L’avion va basculer très facilement sur le côté .
4 – aidez la rotation en mettant les ailerons également plein gauche . L’avion doit tourner autour de son centre de gravité pour , par ex , 4 vrilles . Lorsqu’on veut reprendre l’avion , il doit se retrouver exactement dans sa position d’entrée . Vous n’aurez pas le temps de compter « QUATRE » car , un peu avant la fin du quatrième tour , il faut  aborder une manoeuvre importante .
5 – cette manoeuvre consiste à lâcher toutes les commandes simultanément pour revenir au neutre . Entrainé par son inertie , l’avion continuera de tourner 1/4 de tour , juste ce qu’il faut pour terminer le quatrième tour de vrille . La rotation se termine sans que le pilote intervienne , l’appareil se retrouve en équilibre instable , il va piquer du nez à la verticale et prendre de la vitesse .
6 – corrigez légèrement la position de l’avion par un petit coup d’aileron à droite ou à gauche , si on voit que la sortie va s’effectuer dans un autre azimut que l’entrée
7 – 8 – cabrez lentement pour revenir en vol horizontal
9 – remettez les gaz
Attention , une vrille ne peut être effectuée que si l’avion est suffisamment en altitude !
Le huit cubain

huit_c10

1 – l’avion est en vol horizontal , pleins gaz , face au vent
2 – commencez une demi-boucle régulière et verticale (cabrer)
3 – ramenez la profondeur au neutre , l’avion est en vol dos , en descente à 45°
4 – redressez  en demi-tonneau
5 – recommencez une demi-boucle régulière en cabré
6 –  au sommet de cette demi-boucle , mettre le moteur au ralenti
7 –  après le sommet de la boucle , mettre la profondeur au neutre en descente à 45°
8 – redressez  en demi-tonneau
9 – sortir en vol horizontal à la même altitude et dans le même sens que votre entrée
Le huit à plat

huit_y10

Ce huit à plat s’effectue en entrant par le centre .
3 – point d’entrée de la figure
1 – commencez le virage à droite bien régulièrement afin d’effectuer un cercle complet de 360° sans perdre d’altitude
2 – au point 3 , appliquez la même quantité d’aileron mais dans l’autre sens afin d’effectuer un autre cercle complet de 360° , toujours à la même altitude
3 – point de sortie de la figure
Les cercles doivent être les plus parfaits possible . L’altitude doit être toujours la même .
Huit à plat  

( Autre )

huit_y11

1 – commencez un virage par la droite de 180° sans perdre d’altitude
2 – effectuez dans l’autre sens un cercle complet de 360° pour amener l’avion au point 3
3 – terminez le premier cercle par un virage à 180°
4 – sortie de l’avion
Le M

fiigur10

La figure du « M » comprend quatre demi-tonneaux sur une trajectoire verticale , deux renversements et une demi-boucle inverse .
- l’avion arrive à l’horizontal
- commencez par un cabré vertical
- à mi-chemin de la figure , effectuez le premier demi-tonneau
- l’autre moitié du parcours effectuée , faites le premier renversement
Mise en piqué de l’avion .
- à mi-chemin , effectuez le deuxième demi-tonneau
- à hauteur de votre entrée , effectuez une demi-boucle pour repasser en vol vertical
- à mi-chemin , effectuez le troisième demi-tonneau- l’autre moitié du parcours effectuée , faites le second renversement
Mise en piqué de l’avion .
- à mi-chemin , effectuez le quatrième demi-tonneau
- à hauteur de votre entrée , redressez pour sortir à l’horizontal
Si la figure est bien exécutée , vue de côté , l’avion décrit le tracé de la lettre M .
L’ascenceur

(Explications basiques)

vol_as10

Comme je le disais plus haut , l’ascenseur est l’action de décrocher l’avion avec un grand débattement brutal sur la profondeur . L’appareil va descendre  à la verticale , debout ou inversé .Pour faire correctement l’ascenseur , il faut :
- régler le CG en arrière pour que la queue soit plus lourde
- régler à  45 degrés de débattement à la profondeur .
En pratique , faites l’ascenseur en altitude pour éviter la casse dû aux erreurs . Quand l’avion pointe vers le sol et après avoir pris l’assurance que le double débattement est activé sur la profondeur , tirez à fond et tenir .
Ne relâchez pas sinon l’avion continuera à partir vers un décrochage et commencera à basculer sur l’aile .
Si le nez arrive bien en l’air lorsque vous tirez , puis retombe à nouveau , ajoutez quelques crans de puissance moteur immédiatement après avoir tiré .
Sortez de cette manœuvre en remettant de la puissance et en relâchant lentement la profondeur . Laissez l’avion décoller et reprendre de la vitesse .
Le Harrier

(Explications basiques)

vol_ha10

Le Harrier quand à lui est un vol très lent vers l’avant avec le nez en haut à environ 45 degrés .
Pour faire correctement le Harrier , il faut comme pour l’ascenseur :
- régler le CG en arrière pour que la queue soit plus lourde
- régler à  45 degrés de débattement à la profondeur
En pratique , entrez dans un « ascenseur » .
Laissez l’appareil descendre , puis ajoutez progressivement de la puissance jusqu’à l’arrêt de la descente .
L’avion commencera alors à voler vers l’avant avec le nez très haut . Maintenez la profondeur vers le haut avec les débattements au maximum .
Utilisez les gaz pour régler l’assiette de l’avion et la vitesse de déplacement .
Utilisez la dérive pour maintenir l’avion bien droit .
Utilisez le moins possible les ailerons pour éviter l’effet de flottement de l’avion d’un côté à l’autre .
Empêchez l’appareil de se mettre en position verticale et contrôler votre altitude .
Pour sortir de la manoeuvre , il suffit de mettre les gaz à fond et de réduire la profondeur .
Vol tranche

(Explications basiques)

vol_tr10

Il faut savoir que dans cette configuration , le vol est normalement impossible car les ailes ne portent plus l’avion . Le vol tranche n’est donc qu’une illusion . Il consiste à tenir l’appareil sur sa lancée pendant quelques secondes avant qu’il ne s’écroule .
Cependant , on peut tricher pour exécuter et maintenir un vol tranche . Pour cela , il faut un avion adapté , équipé d’une direction très efficace et d’un moteur puissant . En effet , quand l’avion est à 90° , c’est la direction qui joue le rôle de profondeur et le fuselage lui fait fonction d’aile . La portance ainsi générée est très faible et à ce moment là , le moteur très puissant tirera l’avion vers le haut .
La plupart des avions de voltige sont capables de voler longuement sur la tranche , suspendus à leur moteur . Le pilote doit faire preuve d’une grande coordination car l’appareil de part sa conception , aura tendance à  revenir dans une position de vol plus naturelle .
La méthode sera donc de pousser la profondeur pour rester en ligne droite et de doser les ailerons pour garder l’avion à 90°.
Gardez donc en mémoire que lors d’un vol tranche , c’est le fuselage qui porte et c’est la direction (la dérive) soutenue qui fait office de profondeur .
Le vol stationnaire et le Torque Roll

(Explications basiques)

vol_st10

Le torque-roll est une figure de voltige qui consiste à mettre l’avion en stationnaire à la verticale et à le faire tourner en roulis .
Ce mode de vol exige un appareil spécial dont les commandes sont surdimensionnées et le moteur capable d’accélérer l’avion efficacement à la verticale . De grands débattements à la profondeur et à la dérive sont nécessaires ainsi qu’un centrage arrière (pas obligatoirement) .
Pour obtenir un tel rapport poids/puissance , l’appareil doit être « relativement léger » par rapport au moteur utilisé . Ce moteur entraînera une hélice à très faible pas pour augmenter la traction et éviter une survitesse .
Les manœuvres se font à basse vitesse . Les ailes épaisses ne portent pas et c’est le moteur qui maintient l’avion en vol , comme pour un hélicoptère .
Les énormes commandes soufflées par l’hélice permettront de contrer l’effet de couple en vol stationnaire , ou au contraire de faire tourner l’avion en Torque Roll .
La meilleure façon d’apprendre le vol stationnaire est de commencer par « l’ascenseur » ( action de décrocher l’avion avec un grand débattement brutal sur la profondeur ) , puis le « Harrier » (vol très lent vers l’avant avec le nez en haut à environ 45 degrés) . La transition sera ainsi plus facile .
Une fois que vous savez rester en stationnaire , l’étape suivante sera le Torque Roll . Lorsque votre avion descend dans « l’ascenseur » , mettez des gaz à l’approche du sol , cette transition va vous amener dans le « Harrier » . Tout ce que vous avez à faire à partir de là , c’est de donner une courte rafale de gaz et votre avion devrait se tenir à la verticale . Ajustez la manette des gaz pour maintenir le nez en l’air et faites les corrections à la dérive et à la profondeur pour rester droit . Le réglage de la courbe des gaz est la clé de cette figure .
La partie la plus délicate sera de reconnaitre comment corriger lorsque le ventre de l’avion est vers vous . La parade consiste à penser à pousser le gouvernail de direction vers l’aile basse lorsque le ventre est vers vous .
La récupération se fera en mettant les gaz à plein régime .
La vrille Somenzini
La vrille Somenzini , du nom de son inventeur !!!
Il s’agit de monter haut , très haut,puis de mettre en piqué avec les ailerons à gauche ( cela fonctionne mieux dans ce sens) moteur au ralenti . Dés que l’on veut arrêter cette descente en tonneaux on procède violemment à un déclenché dos . Je m’explique : les ailerons sont toujours à fond à gauche , moteur au ralenti .
Profondeur à piquer d’un coup à fond .
Ensuite mais très rapidement dérive dans le même sens que les tonneaux soit à gauche mais à droite pour la radiocommande car l’avion est sur les dos et les commandes sont inversées . Les deux sticks , droit et gauche , sont donc croisés . A ce moment gaz à fond pour stopper la descente .
Ensuite aplatir la vrille pour qu’elle ne descende pratiquement plus en mettant les ailerons à droite mais pas à fond … faut voir …
Les 2 grosses difficultés de cette figure sont , et d’une , la vitesse d’enchainement des différentes manoeuvres , et , de deux , le dosage précis de ces manoeuvres . Il faut , comme toujours , en voltige , beaucoup d’entrainement pour doser tout cela .
Bon entrainement et n’oubliez pas de réaliser cette figure très haut car, quelque fois la sortie n’est pas facile et il est important d’avoir de l’eau sous la quille .
( La description de cette  figure a été faite par un collègue pilote : merci Jeannot ) emoticone
Conseils :
Avant de tirer sur le manche pour faire une boucle ou quelque chose d’autre , il faut d’abords bien maitriser vos lignes droites et faire vos virages correctement .
Apprenez à bien associer les commandes d’ailerons et dérive pour les virage …
Faites des rectangles à plat , des huit à plat … avant de se lancer dans les figures acrobatiques .
Remarque :
Il existe d’autres figures acrobatiques , un peu plus « compliquées » à exécuter …
Bon vol .
;)
emoticone

Laisser un commentaire

 

vacanceschatel |
Faire de sa passion son mét... |
faites un tour dans mon jardin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Naruto ,Manga et encore Man...
| patchwork
| helicoptere luchon 2