• identi10

    identi10

  • Qui je suis !
    -------------------------------------------
  • " L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -

    ---------------------------------------------

    ---------------------------------------------
  • hobbies

    ----------------------------------------

  • Sondage

    Merci de donner votre avis ! Ce blog vous semble :

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Méta

  • Votre attention svp !

    Certaines marques , images et vidéos qui sont présentes sur ce site appartiennent à leurs auteurs respectifs . Si vous notez des infractions sur mon blog , je m'en excuse . Merci de m'avertir pour que je puisse régulariser . Pour ce qui est de mon travail (textes , photos , croquis ...) , ils sont libres de droit . Eric G ------------------------------------------

    Cliquez ici

* Lexique

Posté par Eric G le 30 mai 2011

* Lexique  dans Planeur

 

Le planeur

 dans Planeur

Je proposes ce petit lexique qui j’espère servira de base pédagogique à tous ceux qui se posent des questions sur la pratique du planeur .

emoticone

Qu’est ce qu’un planeur ?

- le planeur est un modèle fin et léger , dépourvu de moteur , disposant de longues ailes appelées encore « voilure »  .
Il est mis en altitude soit en étant lancé du haut d’une pente (planeur de pente) , soit en étant tracté par un avion ou un treuil électrique (planeur de plaine) . Il reste en l’air tant qu’il parvient à trouver des « ascendants ».

Il existe aussi le moto-planeur qui est une variante du planeur .
Il dispose d’un moteur thermique ou électrique qui lui permet de gagner de l’altitude en début de vol .
L’autonomie du moteur est généralement limitée et le moteur s’arrête très vite . Le moto-planeur évolue ensuite comme un planeur .

Qu’est ce que la voilure ?

- ce sont les deux ailes aussi nommées « plumes » qui assurent la portance .

Qu’est ce qu’une ascendance ?

- C’est une masse d’air chaud qui permet au planeur de gagner en altitude . Le pilote doit traquer cette masse d’air et observer les mouvements atmosphériques . Les planeurs de vol à voile sont des planeurs spécialistes des ascendances et qui ont pour objectif de parcourir le plus de kilomètres possible avant d’atterrir .

ascendances

Que doit-on faire pour trouver une ascendance ?

- observer les nuages : cumulonimbus , cumulus , lenticulaires , cirrocumulus .

- faire attention à la température : plus l’air est chaud au sol , plus on a des chances de trouver des mouvements ascendants en altitude . L’air chaud monte  .

- regarder le sol : la végétation , les champs sont des indicateurs de chauffe en journée .

- observer les oiseaux : ce sont en général de grands paresseux .  Ils voleront là où ils ne se fatigueront pas . Si vous en voyez tourner en rond , alors c’est un indice et comme pour eux il y a des chances que votre planeur en fera de même et grimpera lui aussi .

Qu’est ce que « gratter » ?

- c’est utiliser les faibles courants ascendants pour allonger au maximum le temps de vol .

Qu’est ce qu’un décrochage ?

- C’est une perte de portance soudaine et involontaire . Si on n’arrive pas à rattraper le coup , les décrochages peuvent être successifs et le planeur se retrouvera au sol .
Pour contrer ce décrochage , il faut reprendre de la vitesse en piquant légèrement et/ou procéder à des virages .

Qu’est ce que cabrer et piquer ?

- cabrer , c’est quand la queue est en bas et le nez vers le haut .
- piquer , c’est quand le nez est en bas et la queue vers le haut .
Les deux effets s’obtiennent en jouant sur l’axe de profondeur , permettant ainsi de monter ou de descendre et de « soutenir l’allure » de vol .

Qu’est ce que « soutenir l’allure » ?

- c’est contrôler le tangage du planeur dans les virages pour éviter qu’il ne « s’engage » de trop et qu’il part en vrille .

Qu’est ce que « s’engager » ?

- le planeur « s’engage » quand il penche trop d’un côté . Le problème sera qu’il y aura un risque de renversement et de piquer , de perdre le contrôle de l’engin et de descendre comme une feuille morte .

Qu’est ce que « craber » et « se vacher » ?

- craber , c’est atterrir avec le vent de travers .
- « se vacher » , c’est atterrir ailleurs que sur la piste .

Quels sont les aléas du centrage ?

- si le planeur est centré trop avant ou trop arrière , le vol peut être désastreux et l’appareil cabrera ou piquera .
Pour avoir un bon centrage , on doit répartir correctement la charge dans le fuselage .

 

TEST DU CG EN VOL

 

Est-ce dur de faire du planeur ?

- c’est une discipline qui demande du savoir faire , de la rigueur et de la pratique . Comme pour l’avion et l’hélico , chaque pilote doit avoir un planeur à son niveau .

Les catégories :

* les planeurs de début , d’une envergure autour des deux mètres .

* les lancés main qui dépassent rarement 1, 50m d’envergure .

* les planeurs intermédiaires pour pilotes confirmés , qui peuvent être maquette ou semi maquette , d’une envergure de 2,50 à 3,50m . Ils peuvent être équipés d’aérofreins ou de volets de courbures .

* les grandes plumes qui sont des maquettes d’une envergure qui dépassent les 4 mètres , voir 6 ou 7 mètres .

* les planeurs de compétition .

 

 

 

 

Quelques définitions

 

image010

 

Aile : c’est la surface portante d’un modèle RC . Elle doit générer la sustentation et maintenir l’aéronef en vol . Elle est équipée de gouvernes ( ailerons , flaps …) permettant de manœuvrer l’appareil .

Envergure : c’est la distance entre les extrémités de l’aile .

Corde : c’est la largeur entre les bords d’attaque et de fuite .

Epaisseur :  c’est la hauteur à l’épaisseur maximale ( profil ) .

Surface alaire : c’est le produit de l’envergure et de la corde de l’aile ( envergure X corde ) .

Charge alaire : c’est la relation entre la masse de l’aéronef et la surface alaire . En aéromodélisme , elle s’exprime en  grammes par décimètre carré  (grs/dm2 ) . Elle se calcule en faisant la division de la masse de l’appareil en ordre de vol divisée par la surface alaire . La charge alaire influe sur la vitesse de vol .


Allongement : c’est la division de l’envergure par la corde . En aérodynamique , les allongements élevés sont plus efficaces que les faibles allongements . En effet , lorsqu’un modèle vole , l’air s’écoulant exerce une pression supérieure au dessous de l’aile ( intrados ) et inférieur au dessus ( extrados ) . A chaque bout de l’aile ( bord marginal ) , se produit des tourbillons , diminuant ainsi la portante et augmentant la résistance aérodynamique  . La surface alaire utile est ainsi diminuée . Ainsi , pour chaque modèle et en fonction du type de vol souhaité , on devra tenir compte de l’allongement le mieux adapté . C’est ce qui explique par exemple , pourquoi les planeurs thermiques ont l’aile plus longue et plus étroite que les avions . ( sauf pour  un planeur de pente dont la spécificité est la vitesse )

Epaisseur relative : le calcul est obtenu par la corde de l’aile divisée par son épaisseur maximale . Ce facteur influe  sur la résistance aérodynamique et sur la vitesse de vol de l’aéronef .

Le dièdre : c’est l’angle formé par les deux demi-ailes entre elles dans le sens de la longueur , soit de l’envergure . Plus il est accusé et meilleure est la stabilité .

Flaps : ce sont 2 volets supplémentaires , une par demi-aile , disposés vers le centre de l’aile et étant actionné soit vers le haut ou soit vers le bas . Ceux-ci permettent de modifier le profil en vol et les phases d’approche . Avec plus de débattements , ils augmentent la résistance aérodynamique . Si on utilise les ailerons dans cette configuration , ce seront alors les flaperons . ( mixage par radio )

Ils seront cependant moins efficaces . 

emoticone

Laisser un commentaire

 

vacanceschatel |
Faire de sa passion son mét... |
faites un tour dans mon jardin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Naruto ,Manga et encore Man...
| patchwork
| helicoptere luchon 2